Orateurs

Portrait Conradin Cramer

Dr iur. Conradin Cramer

  • Chef du département de l’instruction publique (depuis 2017)
  • Né en 1979
  • Marié avec Stephanie Cramer
  • Membre du parti libéral-démocrate (PLD)

(Source: bs.ch)

Conradin Cramer a obtenu la maturité au collège Bäumlihof. Il a étudié le droit à l'Université de Bâle et à l’Université Albert-Ludwig de Fribourg-en-Brisgau, puis a obtenu son doctorat avec la thèse « Der Bonus im Arbeitsvertrag » (Le bonus dans le contrat de travail), pour laquelle il a été distingué avec le prix de la faculté de droit de l’Université de Bâle. En 2011, il a obtenu le titre de Master of Laws (LL.M.) à l'University of California à Berkeley. Depuis 2013, il est chargé de cours de droit privé à l'Université de Bâle.

De 2007 jusqu'à son entrée en fonction en tant que conseiller d’Etat, il a travaillé à titre principal comme avocat, ainsi que, depuis 2009, en tant que notaire au Cabinet Vischer à Bâle.

De 2002 à 2007, Conradin Cramer était membre du Conseil communal de Riehen. De 2005 à 2017, il a siégé au Grand Conseil du canton de Bâle-Ville. De 1999 à 2005, il a occupé la fonction de président des Jeunes Libéraux de Bâle. Au Grand Conseil, il était membre de la direction du parlement, c’est-à-dire du bureau du Grand Conseil, de 2009 à 2014. Le 6 février 2013, Conradin Cramer fut élu Président du Grand Conseil pour l’année de mandat 2013/2014 avec 90 voix sur 98 et devint ainsi le plus jeune Président du Grand Conseil depuis 100 ans. De 2014 jusqu’au mois de février 2017, il a présidé la Commission des constructions et de l'aménagement du territoire.


(Source : wikipedia.org)

Portrait des Referenten

Dr iur. Christoph Eymann

  • Conseiller national (1991-2001 et depuis 2015) ; Président de la CDIP (2013-2016)
  • Né en 1951
  • Marié avec Corinne Eymann-Baier, 3 enfants
  • Membre du parti libéral-démocrate (PLD)

(Source : bs.ch)

De 1973 à 1978, Christoph Eymann a étudié la jurisprudence à l’Université de Bâle. De 1980 à 1984, il a travaillé en tant que juriste auprès du Basler Volkswirtschaftsbund ; et de 1984 à 2001, il a dirigé l'Union des arts et métiers du canton de Bâle-Ville.

Christoph Eymann est actif dans la politique depuis 1981, lorsqu’il fut élu membre du Conseil de bourgeoisie bâlois. De 1984 à 1995, Christoph Eymann était membre du Grand Conseil du canton de Bâle-Ville. De 1991 à 2001, il a siégé pour la première fois au Conseil national. En 2000, Christoph Eymann fut élu au Conseil d’Etat de Bâle, puis fut confirmé dans ses fonctions en 2004, en 2008 et en 2012. Il y a occupé la fonction de Chef du département de l’instruction publique. Après la démission d’Isabelle Chassot, Christoph Eymann fut élu nouveau Président de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) en 2013. Il entra en fonction le 1er novembre 2013. Après sa démission en tant que conseiller d’Etat et son succès lors des élections au Conseil national, il siège une nouvelle fois au Conseil national pour la législature de 2016 à 2019.


(Source : wikipedia.org)

Portrait des Referenten

Lic. iur. Markus Jordi

  • Responsable Ressources Humaines aux CFF depuis 2007
  • Auparavant, Responsable Ressources Humaines Suisse de Bâloise Assurances et membre de la Direction, ainsi que, depuis 2006, Responsable Corporate HR de Bâloise Holding
  • Né en 1961

Dans sa fonction de Responsable Ressources Humaines aux CFF, Markus Jordi est responsable d'environ 33’000 collaborateurs. En outre, il est membre de la Direction du groupe et préside le Conseil de fondation de la Caisse de pensions CFF. Avant de rejoindre les CFF en 2007, il a travaillé dans le secteur financier : Markus Jordi a occupé les fonctions de Responsable Corporate Human Resources et de Managing Director de Bâloise Holding ; précédemment, il était responsable du personnel et de la formation, ainsi que membre de la direction, de la Banque cantonale soleuroise. Markus Jordi a étudié le droit à l’Université de Berne, avant de compléter sa formation par des études postgrades en gestion du personnel à l'Université de St-Gall.

Nous nous préparons à relever les défis de demain.

Le monde est en pleine mutation, et les CFF aussi. Pour profiter des chances de ces évolutions, nous sommes tributaires de la motivation et de la compétence de nos collaboratrices et collaborateurs. Le programme « fit4future » nous aide à développer ensemble de nouvelles compétences d’avenir.


(Sources : hrtoday.ch et dima.sbb.ch)

Portrait des Referenten

Fabienne Hürlimann

  • Cheffe de projet formation professionnelle de l’Union des arts et métiers de Bâle-Ville, et Responsable Unternehmer Campus
  • Née en 1981
  • Spécialiste en RH avec diplôme fédéral

Fabienne Hürlimann dirige le Unternehmer Campus de l’Union des arts et métiers du canton de Bâle-Ville, et ce, après y avoir déjà travaillé de 2006 à 2011. Pendant ce temps-là, elle a suivi une formation de spécialiste en RH avec diplôme fédéral. Après deux fonctions dirigeantes au département des RH chez Veolia Environnement Industries Services (juin 2011 à avril 2013) et chez Sixt rent-a-car AG (mai 2013 à juin 2015), ainsi qu'un bref remplacement de congé maternité au Centre d'orientation professionnelle et de carrière du canton de Bâle-Ville (août 2015 à janvier 2016), Fabienne Hürlimann a, en 2016, de nouveau rejoint l’Union des arts et métiers de Bâle-Ville, occupant la fonction de cheffe de projet dans la formation professionnelle. En plus d’autres projets dans la formation professionnelle, elle dirige le Unternehmer Campus (campus des entrepreneurs).

Portrait des Referenten

Dr. jur. Bernhard Heusler

  • Leiter Personal (seit 2007).
  • Geboren 1963
  • Verheiratet, 2 Kinder

Als promovierter Jurist und Wirtschaftsanwalt mit Studium an der Universität Basel und Davis (CA) war Bernhard Heusler von 2000 bis 2014 Partner einer Wirtschaftskanzlei und ist seit August 2014 als Konsulent der Kanzlei Walder Wyss tätig.

Von 2003 bis Ende Mai 2017 widmete sich Bernhard Heusler zunehmend dem FC Basel 1893. Anfänglich zugezogen als juristischer Berater des Vorstandes, wurde er im Jahre 2006 zum Vizepräsidenten des FCB gewählt und übernahm 2009 als Delegierter des Verwaltungsrates die Verantwortung für das operative Geschäft. Seit Beginn des Jahres 2012 amtete er als Präsident des Fussballclubs, der rund 200 Mitarbeiterinnen und Mitarbeiter beschäftigt und ca. CHF 80-100 Mio. Umsatz generiert.

Im Zusammenhang mit seiner Führungsverantwortung für den FC Basel 1893 stehen die Mitgliedschaft im Komitee der Swiss Football League, die Aktivitäten als Club-Repräsentant in der European Club Association, die Vertretung der Schweiz im UEFA Club Competition Comitee, der Einsitz als Experte in der FIFA Working Group zur Neuregelung der Agenturverhältnisse sowie das Amt als Schiedsrichter am Internationalen Sportgerichtshof (CAS/TAS) in Lausanne.

Neben seinen Aktivitäten im Bereich des (Fussball-)Sports bekleidet Bernhard Heusler eine Anzahl Verwaltungsratsmandate, u. a. beim börsenkotierten Detailhandelsunternehmen Valora AG, der Fleischhandelsgruppe Euxinus, dem Sport- und Spielwarenartikeldistributor Waldmeier und Montana sowie diversen KMU’s der Region Basel, wie der Irish Pub Company AG und der Glanzmann AG.

Bernhard Heusler präsidiert seit 2008 die Stiftung für kranke Kinder in Basel und ist regelmässig in Patronatskomitees gemeinnütziger und kultureller Organisationen in der Region Basel vertreten.

In seiner Freizeit betreibt Bernhard Heusler diverse Sportarten, namentlich Langstreckenlauf, Skifahren und Tennis.

Bernhard Heusler ist 52-jährig, verheiratet und Vater zweier Kinder.

(Quelle: www.premium-speakers.ch)

Portrait des Referenten

Massimo Ceccaroni

  • Responsable technique du département jeunesse du FC Bâle 1893
  • Ancien joueur professionnel suisse
  • Né en 1968
  • Marié, 2 enfants

Massimo Ceccaroni a grandi au Helvetiaplatz dans le quartier d’Iselin. En 1977, il débuta comme joueur chez les juniors du FC Bâle, parcourant ensuite toutes les classes d’âge de la relève jusqu'à son admission dans l’équipe première en 1987. Ses plus grands succès furent la remontée avec le FC Bâle en ligue nationale A (1994) et le premier titre de champion suisse du club depuis 22 ans (2002).

A la fin de son contrat, qui n'a pas été prolongé par le FC Bâle en 2002, il joua brièvement au club amateur SC Dornach avant de rejoindre le BSC Old Boys Basel en tant qu’entraîneur-joueur. Depuis l’été 2012, Massimo Ceccaroni occupe la fonction de responsable technique du département jeunesse du FC Bâle. Son frère Stefano Ceccaroni travaille également comme entraîneur de football.

Par ailleurs, Massimo Ceccaroni est copropriétaire d’ABT Bodenbeläge AG, où il a travaillé pendant dix ans.


(Source : wikipedia.org)